"Cela fait partie de la beauté de toute la littérature : vous découvrez que vos désirs sont des désirs universels, que vous n'êtes pas seul et différent des autres. Vous en êtes." - Francis Scott Fitzgerald

vendredi 3 mars 2017

L'étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde

Auteur : Robert Louis Stevenson
Date de parution : 1886
Edition : Livre de Poche
Genre : Fantastique
Pages : 86
Prix  : 1,55

Quatrième de couverture : Un monstre rôde dans les brumes victoriennes de Londres. Il a piétiné une fillette, tué un député et boxé une marchande d'allumettes. C'est un petit homme difforme et mal habillé, qui inspire à tous ceux qui l'ont vu des sentiments mêlés de répulsion, de crainte et de haine. A quoi, à qui ressemble-t-il? Pourquoi les témoins oculaires de ses méfaits sont-ils incapables de décrire Mr Hyde? 
Issu d'un cauchemar de son auteur, et salué par Henry James comme un "chef-d'oeuvre de concision", ce roman policier en trompe-l'oeil réserve une surprise de taille au lecteur, et comporte de nombreuses zones d'ombre. Dès 1886, Stevenson plonge dans les profondeurs déformantes du miroir de l'âme humaine jusqu'aux racines de l'inconscient. 

Mon avis : Pareillement à Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, j'ai redécouvert cette nouvelle fantastique suite à la vision de la série Penny Dreadful (que j'adore et que je recommande à tous!). J'avais déjà étudiée l'oeuvre de Stevenson durant mes années collèges et dont il ne m'en ressort presque aucun souvenir, si ce n'est celui d'une bonne découverte fantastique. Il me fallait donc relire cette nouvelle de la littérature d'horreur pour remettre cette histoire au goût du jour et la ressortir de la poussière de ma bibliothèque! Nouvelle très courte ou le style d'écriture est franchement très accessible, et de qualité. J'avoue que j'ai eu un peu de mal à finir ma lecture étant donné que je connaissais déjà la fin des péripéties, j'ai même parfois eu l'envie de lire en diagonale. C'est un classique à lire indéniablement rien que pour finalement connaître les nombreuses allusions entendues dans plusieurs conversations à ce sujet, cependant, ce n'est pas le genre de lecture que j'adore. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire